Date de publication : 27.01.12 Imprimer
Chrétiens persécutés : le siècle le plus cruel

Chrétiens persécutés : le siècle le plus cruel

Perte de travail, condamnations devant la justice, impossibilité de carrière, incarcération… c’est le lot du criminel, du délinquant. C’est aussi celui qu’endurent Mohamed, Selim, Mourad, Amal, Femi… Faute commise : la Foi en Jésus-Christ. Agressions, viols, attaques, meurtres : leur quotidien est un réel combat, leur foi est leur seul soutien.

 

Aujourd’hui,  150 millions de chrétiens sont persécutés à travers le monde et particulièrement au Moyen-Orient. Pour mesurer l’ampleur de ce drame humain, imaginons le double de la population en France ou 65 fois le nombre de parisiens discriminés et souffrant de traitements inhumains.

L’Egypte, la Tanzanie, la Lybie, l’Inde, l’Ouzbékistan, l’Afrique du Nord, le Pakistan et bien d’autres pays encore sont le théâtre de ces injustices et discriminations. Les raisons ?

 

Les persécutions des débuts de l’Eglise étaient davantage liées à la peur de la perte du pouvoir. Aujourd’hui, elles sont voulues et même nécessaires pour le bon fonctionnement de certaines sociétés.

Au sein des régimes totalitaires (communisme), de l’extrémisme islamiste ou du pouvoir de fondamentalistes bouddhistes hindouistes, les chrétiens sont considérés comme des personnes infréquentables et qu’il faut combattre. Les persécutions ne sont pas anecdotiques, elles sont fréquentes (voire permanentes) et programmées.  Par exemple, à Islamabad, capitale du Pakistan, les chrétiens sont regroupés au sein d’un même quartier entouré d’une muraille.

 

Ces mauvais traitements comportent différents degrés : la persécution législative, fiscale, administrative avec l’impossibilité de faire une carrière dans l’armée, la police ou le gouvernement. En Orissa, une loi interdit la conversion au christianisme. Au Pakistan, la constitution est basée sur la loi de la charia. Les autres degrés de persécution sont physiques ou morales, allant souvent jusqu’à la mort.

La christianophobie est donc bien une réalité cruelle. Elle l’est d’autant plus que les états occidentaux et les défenseurs des Droits de l’Homme semblent inactifs face à ce drame. Peut-être parce que dans nos pays  nous imaginons difficilement qu’il est possible encore aujourd’hui d’être persécuté pour sa Foi. Seconde hypothèse : nos sociétés laïques n’osent pas se pencher sur les problèmes religieux, le politiquement correct pesant lourd dans la balance…

 

Quoiqu’il en soit, ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui subissent tant d’injustices ont choisi de suivre celui qui a dit le plus grand des paradoxes : « Aimez vos ennemis ». Ils servent leur Foi avec héroïsme et forcent l’admiration.

Si une minute de silence est traditionnellement offerte lors de la disparition d’une personnalité, ne pouvons-nous pas offrir le silence de nos minutes à la compassion de ces chrétiens ? Et… Ne laissons pas tarder l’action !

 

  • Jean D

    Un bref panorama des souffrances subies par les chrétiens… Il est vrai qu’en Occident nous sommes encore habitués à les considérer comme une majorité, alors que dans les faits, pour les pratiquants, c’est plutôt une toute petite minorité. Peut être que nous n’avons pas encore assez conscience de la discrimination latente exercée envers les chrétiens en Occident. Au moins, en Orient, c’est plus clair, quand est-ce que l’ONU se décidera à en parler et à apporter des solutions ??

    http://www.hebdo.ch/chretiens_la_valise_ou_le_cercueil_138381_.html

  • robelin vincent

    on nous appris un exercice de yoga qui a des positions similaire au christiannisme et a lislam…faudrais t il partager cet exercice… voir sur mon mur